En pot de 15 cm de diam.

La verveine de Buenos-Aires est une plante vivace . Elle est originaire d’Amérique du sud, parfois considérée comme une adventice au Brésil et en Argentine.

En Europe, la verveine de Buenos-Aires, plus rustique qu’on ne pourrait s’y attendre, est très intéressante pour fleurir les massifs secs et pauvres. Elle permet aussi de structurer et de colorer les massifs de graminées. Verbena bonariensis est également extraordinaire dans les mixed-borders où distribuée régulièrement entre d’autres vivaces plus imposantes, elle apporte unité et finesse.

Verbena bonariensis est une plante vivace qui peut passer l'hiver s'il n'est pas trop rude ou si son pied a été paillé.

Elle produit de nombreux semis spontanés ce qui permet de la conserver facilement année après année.

Elle développe des tiges de section carrées, très raides et très hautes, de 1m à 1m 50, rarement 2m en sol plus riche.

Les fleurs, de 3 mm de large seulement, s’épanouissent sans discontinuer de juillet à novembre. Elles sont serrées et enchâssées dans leurs bractées pourpres. Leur couleur lilas violacée est lumineuse, devenant presque fluorescence quand le soleil se couche.

Mellifère, la verveine de Buenos-Aires attirent un grand nombre d’insectes, dont les papillons, elle est bénéfique pour favoriser la biodiversité au jardin. Elle produit un grand nombre de graines.

__

Verbena bonariensis se plait dans une terre rocailleuse, sèche et pauvre, bien que tolérante sur la nature du sol. C’est pourquoi elle adore se ressemer d’ailleurs dans les graviers des chemins, dans les bordures ou interstices. Elle préfère une exposition ensoleillée au minimum la moitié de la journée.

En sol trop riche, plus frais, ou trop à l’ombre, Verbena bonariensis aura tendance à devenir très haute, plus fragile à l’oïdium, et moins rustique. Mais elle pourra faire son office le temps d’une saison.

La verveine de Buenos-Aires est capable de résister à des températures qui descendent jusqu’à -7°C. Si elle résiste à l’hiver, elle donne une plante encore plus imposante, et plus précoce l’année suivante. Il vous faudra juste rabattre les anciennes tiges au printemps. Elle survit rarement une troisième année.

Les graines germent au printemps, leur croissance très rapide permet de reconnaitre cette espèce facilement. Heureusement les semis spontanés sont faciles à transplanter s’ils ne sont pas là où devraient être.

Verveine de Buenos-Aires (Verbena bonariensis)

7,00 CHFPrix