Distances de plantation:                  40x40 cm                  6,25/m2

 

La menthe citron est une menthe de 50 cm de haut, au parfum très citronné, idéale pour les infusions, les pâtisseries et les desserts. Elle aromatise aussi les salades, le taboulé, les sirops, des jus de fruits, mais aussi des liqueurs, des apéritifs et elle peut parfumer de nombreux cocktails.

 

La menthe citron est un type de menthe issue de l'hybridation entre la menthe poivrée, caractérisée par sa très forte odeur, et la menthe aquatique qui se développe dans les sols très humides.

Il sera donc nécessaire de l'arroser très régulièrement.

Très facile à cultiver, la menthe citron séduira tous les jardiniers.

 

Comme son nom l'indique, elle a une odeur citronnée du fait de la présence de linalol (huile essentielle caractéristique de la bergamote) et de menthol (huile essentielle caractéristique de la menthe) dans ses poils sécréteurs. 

Les poils sécréteurs d'huile essentielle se trouvent au niveau de la feuille de menthe citron ; l'odeur est particulièrement forte lorsqu'on frotte les feuilles qui, stressées, produisent cette odeur défensive.

Les fleurs qui apparaissent en été, en forme d'épi, sont de couleur rosée et présentent une odeur attractive pour les insectes pollinisateurs.

Menthe Citron (Mentha suaveolens 'Citron')

5,00 CHFPrix
  • Généralités sur les Menthes

     

    Famille : Lamiacées

     

    Distances de plantation : 40x40 cm 6,25/m2

     

     

    Il existe de nombreuses variétés de menthe, les plus connues étant la menthe verte, la menthe poivrée, la menthe pouliot et la menthe citronnée. Selon les variétés, les feuilles vous offriront toute une palette de parfums.

     

    En cuisine, utilisez-les de l'entrée au dessert, pour aromatiser les salades et crudités, les grillades d'été, les sauces à base de yaourts ou les fruits. Les feuilles sont également délicieuses en infusion, dans le thé ou le chocolat chaud.

     

    Les menthes sont idéales à installer au potager, car elles sont réputées pour éloigner les insectes indésirables du jardin, comme les pucerons et les fourmis, ainsi que certains rongeurs.

     

    De culture très facile, la menthe convient parfaitement au jardinier amateur désireux de faire pousser un peu de verdure. Néanmoins, pour obtenir de belles plantes, il convient de respecter certaines règles.

     

    Plantation :

    Cette menthe doit être plantée dans un sol bien travaillé, assez riche.

     

    En terrains secs, plantez vos menthes en début d’automne (septembre-octobre), cette période est optimale, meilleure qu'au printemps, car les plantes profitent de l’automne, puis de l’hiver pour s'enraciner et sont ainsi plus résistantes ensuite à la sécheresse estivale.

     

    En région plus froide et plus arrosée, la plantation peut s’effectuer au printemps (de mars à juin) ou en automne (en septembre et en octobre).

     

    En sols un peu pauvres, il est préférable d’apporter à la plantation un amendement organique ; un peu de fumier, des engrais naturels (guano, corne torréfiée, sang desséché) ou du compost. Cet apport sera à renouveler les années suivantes, si la menthe donne des signes de faiblesse (pousse plus lente, feuilles d’un vert plus clair ou touffes moins denses…).

     

    Installez-la de préférence dans un endroit à mi-ombre, même si la Menthe peut s'installer quasiment partout.

    Pour maintenir la fraîcheur et l’humidité du sol, vous pouvez pailler.

     

    C’est une plante vivace qui sera cultivée sur deux ou trois années, car, au-delà, elle a tendance à s’épuiser et à devenir moins productive. Il sera alors temps de la diviser et d’apporter un peu de compost lors de la plantation.

     

    L’arrosage :

    C'est un élément important pour la menthe, surtout quand elle plantées en plein soleil. Arroser régulièrement, de préférence le soir, un arrosage goutte à goutte convient parfaitement.

     

    Les menthes sont des plantes très vigoureuses et se propagent très vite grâce à leurs racines traçantes.

    Le développement important de cette plante peut rapidement devenir un problème. Une solution consiste à planter les menthes dans de gros contenants, l’avantage de cette technique est évident, elles restent cantonnées dans un espace défini, de plus elles ne se mélangent pas entre elles, ce qui n’est pas négligeable quand on possède plusieurs espèces.

     

    La contrainte est liée à l’arrosage, car il faudra apporter plus d’eau que si elles sont plantées en pleine terre. Une solution intermédiaire existe entre la pleine terre et la culture en pots, il suffit de mettre ses menthes dans des gros pots, puis de les planter directement en terre, en veillant à ce que le bord du pot soit légèrement au-dessus du niveau du sol, pour éviter que les racines ne débordent du pot.

    D’autres techniques permettent de limiter la propagation de ces plantes, il suffit de les canaliser en plantant autour d’elles des briques ou des tuiles romaines, ce peut être également une bonne idée pour vous aider à structurer votre jardin en délimitant plusieurs carrés ou autres formes géométriques, dans lesquels vous planterez vos menthes.

    Inutile d’enfoncer ces séparations très profondément, 30 cm suffisent, l’enracinement des menthes est assez superficiel.

     

    Culture de la menthe en pot :

    Un petit pot de menthe sur le rebord d’une fenêtre ou sur le balcon, c’est facile et bien pratique, alors suivez ces quelques conseils pour réussir parfaitement votre culture.

    Choisissez un terreau assez riche, au besoin ajoutez un peu de compost, ou du fumier bien décomposé. Il faut réaliser des rempotages réguliers, en moyenne tous les six mois dans des pots légèrement plus grands que les précédents. Cela permet d’apporter un peu de nouveau terreau destiné à nourrir la plante.

     

    La taille de cette plante aromatique devra être pratiquée régulièrement, assez court, plusieurs fois dans l’année, pour favoriser le développement de nouvelles pousses. L’arôme de ces jeunes pousses est plus agréable que celui des vieilles tiges qui ont tendance à prendre un peu d'amertume.

     

    Taillez court également en fin de végétation, au mois de novembre, pensez alors à matérialiser leur emplacement avec un bâton afin d’éviter qu’elles ne soient malencontreusement bêchées avant leur réapparition au printemps. 

     

    Récolte :

    Quant à la récolte des feuilles, elle s'effectue tout au long de l'année, principalement de mars à octobre.

    Les feuilles se récoltent au fur et à mesure de vos besoins. Choisissez les feuilles les plus grosses et coupez la tige complète pour favoriser les repousses. Récoltez de préférence le matin pour profiter au mieux des qualités aromatiques de la menthe. Si vous souhaitez faire sécher les feuilles, cueillez les tiges avant la floraison.

     

    Maladies et ravageurs :

    Si votre Menthe est parasitée (nématodes : petits vers sur les racines) arrachez et brûlez tout votre carré de Menthe. Ne gardez pas les stolons pour replanter ailleurs. Plantez de la Moutarde pour nettoyer la terre et la nouvelle menthe dans un autre endroit.

    Pour se protéger des nématodes, plantez de la Tagette nématicide.

     

    La rouille peut attaquer votre pied de menthe. C’est un champignon qui se manifeste par de petites pustules couleur rouille.

    Une pulvérisation de purin de prêle concentré est très efficace pour lutter contre cette maladie fongique.

     

    Conservation : L'idéal est de consommer les feuilles fraîchement coupées. Si vous n'utilisez pas les feuilles fraîches, faites sécher les tiges puis conservez les feuilles dans un bocal fermé hermétiquement et à l'abri de la lumière.

     

    Vertus médicinales :

    Outre ses propriétés culinaires, la menthe possède de nombreuses vertus: en infusion, elle est tonique, apéritive, elle facilite la digestion, soigne les problèmes de bronches, calme les nerfs, les crampes, les migraines et les insomnies.

    Plantation printemps ou automne, récolte de mars à octobre.