en motte de 10x10 cm

 

tomate tardive

 

Distances de plantation :                 80x80 cm                   1.5/m²

 

 

Ces imposantes tomates au goût intense sont une véritable découverte.

Les plantes vigoureuses produisent une récolte un peu tardive mais considérable, et résistent bien aux maladies.

 

Attacher les plantes à des tuteurs ou les suspendre à des ficelles.

Supprimer quelques ramifications naissantes.

Il est recommandé de protéger les plantes de la pluie.

Voisinage favorable: Basilic et persil.

Tomate Carmelle

4,00 CHFPrix
  • Généralités Tomates résistantes à la sécheresse

     

    Pour cultures en pleine terre sans arrosage.

    Ces plantes ont la faculté de prélever les éléments nutritifs et l’eau en profondeur, ce qui confère aux fruits des arômes incomparables.

     

    Dans des conditions de cultures saines, les plants sont vigoureux et résistants aux maladies.

     

    Arroser abondamment une seule et unique fois à la plantation et ne plus arroser par la suite pour toute la durée de vie de la tomate.

    Des arrosages sont nécessaires si la plante est cultivée en bac ou en pot.

     

    Amendez votre sol de 5 à 10 cm de compost vivant (non stérilisé). Enfouissez-le sur les 5 premiers centimètres ou laissez-le tel quel.

     

    Plantez après les Saints de Glaces, aux environs du 20 mai.

    Creusez un trou, placez le plant en enterrant la tige jusqu’aux premières feuilles et rebouchez.

     

    Arrosez abondamment en évitant de mouiller le feuillage.

     

    Aucun traitement ou engrais n’est nécessaire. Ils provoqueraient au contraire une sensibilité accrue aux maladies, ravageurs et aux aléas climatiques.

     

    Accepte tous types de conduites : libre, palissée, non taillée, taillée, plein air, sous abris.

  • Généralités sur les Tomates

     

    Famille : Solanacées

     

    Conseil de culture :

    Les Solanacées ont besoin de lumière et de chaleur pour produire. Dans les climats frais, il est préférable de les cultiver sous abri.

     

    Plantation après les derniers gels aux environs du 20 mai.

     

    Les tomates se récoltent de juin à octobre.

    La date de début de récoltes dépend de la précocité de la variété.

     

    Variété de tomate : Faire le bon choix en fonction de sa région

    Il est important de bien choisir ses variétés de tomate en fonction de la météo de sa région. On ne plante pas les mêmes variétés de tomate si l'on réside dans le sud ou dans le nord. Il faut certes choisir ses graines de tomates en fonction de ses goûts, mais il est primordial de prendre en compte le climat qu'il fait dans sa région.

    Voici donc quelques petits conseils à suivre pour réussir et récolter un maximum de tomates cet été :

     

    Tomates précoces pour régions fraîches

    Pour des régions plutôt fraîches, les variétés de tomates précoces qui produisent plus vite sont toutes indiquées. En fin d’été, elles mûriront sans problème, alors que la plupart des tomates tardives resteront vertes ou pourriront. Il faudra planter à une exposition plein sud, de façon à ce qu'elles profitent au maximum de la lumière et de la chaleur.

     

    Ailleurs, vous pourrez vous permettre de cultiver toutes les variétés, qu’elles soient précoces, hâtives ou tardives. Il est même conseillé de cultiver les 3 types de façon à obtenir un échelonnement maximal de la récolte.

     

    Tomate précoce, tomate hâtive, tomate tardive : Quelles différences ?

    On a l'habitude de classer les tomates en 4 catégories, en fonction du temps que la tomate va mettre pour arriver à maturité (le point de départ est la plantation). On distingue ainsi les :

     

    Tomate précoce : Récolte 40 à 55 jours après la plantation (adaptée à une culture en serre)
    Tomate hâtive : Récolte 55 et 65 jours après la plantation (adaptée à une culture en serre) 
    Tomate de moyenne saison :Récolte 65 à 80 jours après la plantation (adaptée à une culture en tunnel)
    Tomate tardive :Récolte 80 à 100 jours après la plantation (adaptée à une culture en plein champ)

     

     

    Culture : en pleine terre, en serre

    Exposition : ensoleillée

    Besoin en eau : moyen

     

    Entretien du sol : la tomate préfère les terres légères, meubles, drainées, réchauffées, mais pas brûlantes. Un sol riche en terreau donne les plus beaux fruits : fumez donc votre terre en automne.

     

    Installez-les au potager après les dernières gelées quand la température de la terre atteint 20-25°C.

    Enterrez la tige jusqu’aux premières feuilles en respectant une distance de 45 cm entre les plants et de 75 cm entre les rangs. Installez des tuteurs avant le repiquage ainsi vous ne risquerez pas d’abîmer les racines.

    En début de saison, laissez le sol nu pour favoriser son réchauffement puis paillez pour conserver une certaine fraîcheur au cours de l’été.

     

    Arrosage : des arrosages conséquents et espacés dans le temps favorisent un enracinement en profondeur, une résistance accrue aux fortes chaleurs et une meilleure qualité gustative et nutritive. Un excès d'arrosage ou un sol trop chaud peut engendrer le « cul-noir » (Nécrose apicale du fruit) ou diminuer le goût des tomates.

     

    Prenez soin de ne pas mouiller les feuilles pour éloigner tout risque de mildiou.

     

    En début de culture, vous pouvez déposer des plants d’ortie sur le sol, ou en dessous du paillage. En étant dégradé par les micro-organismes du sol, l’ortie libère l’azote qu’elle contient ce qui favorisera le développement végétatif du plant de tomate.

     

    Lorsque les premières fleurs apparaissent, fertilisez votre sol en déposant des plants de Pissenlit ou de Consoude. Ces deux plantes ont l’avantage de posséder une racine pivot qui va chercher en profondeur des éléments minéraux, dont la potasse, qui favorisent la production et la bonne santé des fruits.

     

    Culture associée : la tomate apprécie la compagnie des aromates comme le basilic, l’aneth, la menthe, les fleurs comme  le souci et l’œillet d’Inde car ils la protègent des parasites.

    Semez également à proximité de la laitue, du céleri, de l’épinard, de l’oignon, de la carotte.

    Afin d’éviter la transmission de virus éventuels, ne plantez pas de tomates à côté des légumineuses (haricots et pois), des choux rouges et des fenouils. Évitez la proximité des pommes de terre.

     

    Rotation : attendez 3-4 ans avant de planter des tomates sur le même emplacement. Après cette culture vous pouvez semer des crucifères, des légumes de la famille des choux.

     

    Principaux ravageurs et maladies

    Pucerons, acariens, chenilles défoliatrices, thrips, aleurodes, tuta absoluta, taupins, punaises vertes, nématodes, oïdium, botrytis, mildiou, corky root, cladosporiose, alternariose, fusariose, corynebacterium et virus.

     

    Conservation : pour les variétés anciennes, afin d’éviter que les tomates se fendent, rangez-les collet à l’envers (vers le bas).

     

     

    Origine : originaire des pays tropicaux et des contreforts des Andes (Amérique du Sud), la tomate n’est produite que depuis 150 ans pour la consommation de ses fruits.

     

    Astuce : afin d’éviter la transmission de maladies cryptogamiques (champignons) vous pouvez effeuiller le bas des pieds, avant la maturité du 1er bouquet et puis tous les 15 jours.

    La taille n’est pas obligatoire, soit vous éliminez les gourmands se formant entre l’aisselle d’une feuille et la tige principale soit vous laissez vos plants former des buissons.

     

    En cuisine

    De l'entrée jusqu'au dessert, la tomate apportera couleur et douceur à vos plats. En fin de saison, utilisez vos tomates vertes pour confectionner des confitures.

    Pauvre en calories, riche en antioxydants, la tomate est une source de minéraux, de vitamine C et de pro-vitamine A. N'hésitez pas à cuisiner vos tomates avec de l'huile, celle-ci permet une meilleure assimilation de la pro-vitamine A et du lycopène.