en pot de 12 cm de diamètre

 

Famille : Brassicacées

 

Distances de plantation :                       40x40 cm                          6,25/m2

 

La partie comestible n'est pas la racine, mais la silique allongée, prise avant son complet développement.

Il est facile à cultiver, et offre une multitude de gousses, croquantes, piquantes, savoureuses.

Les siliques se consomment fraîches à la manière des radis.

 

Le feuillage atteint 50 cm de haut et lorsqu’il fleurit, il peut dépasser 1 m.

 

Le radis serpent peut pousser dans tous les potagers même s'il préfère les sols meubles et les expositions ensoleillées, la chaleur favorisant une bonne fructification.

Cette plante ne réclame presque aucun entretien. Veillez simplement à lui apporter des arrosages suffisamment réguliers pour que le sol reste frais.

 

Assurer une humidité constante.

N'hésitez pas à couvrir le terrain au pied des radis serpent avec du foin (de l'herbe coupée), de la paille, des tontes de gazon… Non seulement ce paillage conservera sa fraîcheur au sol, mais il limitera la pousse des mauvaises herbes.

 

Attacher les plantes qui fleurissent et récolter les siliques.

 

Plantation d’avril à juillet

 

Récolte de juin à octobre

 

Les siliques du radis serpent se forment 50 à 60 jours après le semis. Elles se récoltent lorsqu'elles sont encore immatures, avant que les graines ne les envahissent. Elles sont alors croquantes sans être coriaces. En revanche, plus elles sont récoltées jeunes plus leur saveur est piquante ! À chacun donc de tester le bon moment pour cueillir les siliques de ce radis.

 

Cueillies jeunes et consommées crues, les siliques se consomment à la croque au sel, à la façon dont on déguste les radis.

 

Il est également possible de les congeler. Mais la technique traditionnelle de conservation consiste à les confire dans le vinaigre, exactement comme on le fait avec les cornichons.

Elles peuvent également être poêlées ou cuites à l'eau, comme des haricots verts. Et comme les gousses de ces derniers, les siliques de radis serpent devront être équeutées : il convient de retirer leur extrémité effilée (à l'opposé du pédoncule) qui peut devenir un rien coriace à la cuisson.

 

Les fleurs de radis serpent sont tout particulièrement attractives pour les papillons qui fréquentent en abondance la plante durant tout l'été.

 

Le radis serpent est affecté par les mêmes parasites que les autres radis à savoir par les limaces qui dévorent les jeunes plants et par les altises qui perforent les feuilles.

 

 

Quelques moyens de lutte contre les altises :

Ces ravageurs sont favorisés par la chaleur et la sécheresse donc il est important d’arroser régulièrement le feuillage et de maintenir le sol frais en paillant avec des feuilles de sureau, de genêt ou de romarin.

 

Pulvérisez de l'huile essentielle d'ail ou de clou de girofle.

 

Placez un filet anti-insectes dès la transplantation.

Radis serpent, « Mougri de Java » (Raphanus sativus var. caudatus)

4,00 CHFPrix