(Platycodon grandiflorus)

sachet de 100 graines

Vivace peu exigeante, le platycodon offre tout l’été une profusion de grandes fleurs étoilées qui se détachent sur son beau feuillage dense. Une plante incontournable pour fleurir les massifs, les rocailles ou les bordures.

C'est un légume !

Les fleurs sont comestibles, ses pousses du printemps se mangent en salade "croquante" ou avec du poulet. C'est du moins un plat servi dans un restaurant chinois réputé de Paris.

Ce sont surtout ses racines qui sont consommées. Principalement en Corée où sont servies en accompagnement de plats de viande.

Plante vivace herbacée originaire d’Extrême-Orient. Il forme une touffe érigée au port évasé dont la hauteur est comprise entre 40 et 60 cm selon pour une largeur de 30cm. Ses tiges peu ramifiées portent de nombreuses feuilles lancéolées bleu vert dont les bords sont dentés de manière irrégulière.

Mode de culture du platycodon

Exposition

Plantez le platycodon en situation ensoleillée mais non brûlante ou à la mi-ombre en région chaude.

Sol

Le platycodon se plaît en sol drainé, plutôt riche et frais ; il supporte bien le calcaire.

Plantation du platycodon

Ajoutez du gravillon au fond du trou de plantation pour améliorer le drainage si nécessaire et du compost ou du fumier décomposé. Arrosez pour assurer une bonne reprise.

Entretien

Apportez chaque année en fin d’hiver du compost ou du fumier. Lors de cette opération ou lors des binages, prenez garde de ne pas endommager les racines tubéreuses du platycodon qui disparaît complètement en hiver.

Arrosez en période sèche, supprimez régulièrement les fleurs fanées pour prolonger la floraison. Prévoyez de tuteurer les variétés hautes. En automne, taillez toutes les hampes florales pour que la plante ne s’épuise pas à produire des graines, à l’exception de celles que vous avez réservées pour un semis.

Multiplication

La division des souches est possible mais il faut savoir que le platycodon, qui est assez lent à s’installer, peut rester longtemps en place et n’aime guère être dérangé. Ne la pratiquez que si la plante perd de la vigueur et fleurit moins.

Le semis est quant à lui très facile. Récoltez des graines en fin d’été et conservez-les au frais jusqu’au printemps. En avril semez-les dans du terreau spécial semis en les recouvrant très légèrement. Arrosez jusqu’à la levée qui se fait en trois à six semaines. Repiquez en automne et mettez en place la deuxième année.

Résistance et maladies

Rustique en toutes régions, le platycodon ne connaît ni parasites ni maladies. Seuls limaces et escargots peuvent occasionner des dégâts sur les jeunes feuilles.

Semis

Le semis peut se faire sous abri en avril, en pot individuel (éclaircissez les plants après la levée pour n'en laisser qu'un) ou directement en place en conservant la terre toujours humide et en évitant le soleil direct. Comptez 2 à 3 semaines pour la levée.

Quand semer le platycodon ?

Printemps d’avril à juin.

Comment semer les graines

Semis en pleine terre :

Les semis du platycodon peuvent être effectués en place, en s’assurant de protéger les graines des rayons direct du soleil.

Travaillez la terre sur une hauteur d’une demi-bêche pour la rendre fine.

Ajoutez du sable si nécessaire.

Semez les graines « clair » et recouvrez-les d’une fine couche peu de terreau.

Tassez et arrosez.

Maintenez la terre fraiche jusqu’à la levée et attention aux mollusques.

Division

Il est préférable d'arracher la touffe entière et de démêler soigneusement les racines, qui sont fragiles.

Il est aussi possible de séparer les jeunes pousses qui apparaissent à la base de la touffe, avec leurs racines, en juin.

graines de Platycodon, fleur ballon

3,00 CHFPrix