Distances de plantation : 30x30 cm 11.1/m2

 

Cette ancienne variété originaire d’Italie, plus rustique et plus tardive que la “Rouge de Trévise”, produit une pomme arrondie et très compacte, aux feuilles rondes qui se colorent de rouge avec le froid. Elles offrent une texture croquante ainsi qu’une saveur prononcée.

Résistante aux températures basses (de mi-novembre à mars).

 

On peut la récolter à trois stades et donc à trois dates : au printemps, en pomme ; en hiver, après forçage par hivernage en terre, à l’automne en paquets de feuilles à couper comme salade.

 

La chicorée s’adapte mieux dans un sol mi-lourd, perméable et riche en humus.

D’aspect extérieur proche de celui de la laitue, son développement est moins rapide.

 

Pour blanchir les feuilles centrales de la chicorée, réunissez toutes les feuilles entre elles et liez-les.

Les températures basses (légères gelées) diminuent l’amertume et améliorent les qualités gustatives des feuilles.

Protéger cependant vos planches de chicorées du gel avec un voile non-tissé type P17.

 

 

Plantation : de mai à octobre

Récolte : d’août à mars

Culture :en pleine terre

Exposition :ensoleillée

Besoin en eau :moyen

Nature du sol :tout type de sol

Qualité du sol :drainé, frais, meuble

 

Chicorée Rouge de Vérone

0,50 CHFPrix
  • Généralités Chicorée

    Les chicorées apprécient un arrosage régulier. Un paillage permet de limiter cette fréquence. Les chicorées amères sont plus résistante aux températures très basses de l’hiver que les chicorées scaroles ou frisées. Elles peuvent rester en terre l'hiver dans la plupart des régions.

     

    Entretien du sol : la chicorée apprécie un sol perméable et riche en humus.

    Au potager la terre doit être aérée avec la grelinette. Le sol peut être amélioré grâce à la culture d'engrais verts en amont ou par l'apport de fumier ou de compost et de paillage régulier.

     

    Exposition : ensoleillée ou mi-ombre. La chicorée supporte mieux les grosses chaleurs que les laitues.

     

    Arrosage : régulier. Pensez à pailler pour conserver l'humidité du sol et éviter le développement de plantes indésirables.

     

    Culture associée : la chicorée apprécie la compagnie des aromates comme l’aneth, des laitues, des concombres, des carottes, des betteraves, de la roquette, des fleurs comme la bourrache.

     

    Récolte : à récolter entières ou bien feuille à feuille. Pour blanchir les feuilles centrales de la chicorée, réunissez toutes les feuilles entre elles et liez-les 1 ou 2 semaines avant la récolte. Ainsi elles seront moins amères.

     

    Conservation : quelques jours au frais, pour prolonger la conservation les laver et les essorer.

     

    Origine : la chicorée sauvage est connue depuis fort longtemps pour ses qualités médicinales. De nombreuses sélections horticoles ont donné naissance aux chicorées à feuilles larges et surtout moins amères que celles de l’espèce sauvage.

     

    Astuces : à l'automne, protégez vos chicorées du froid, sous un tunnel ou un voile d’hivernage. Une légère gelée adoucira leur goût.

     

    En cuisine

    La chicorée se cuisine en salade au gré de vos envies. Vous pourrez adoucir son amertume en l'associant à d'autres ingrédients comme des pommes de terre, des dés de fromage, des croutons...

    Pauvre en calorie, la chicorée est riche en nutriments en particulier en calcium, vitamine C et fer.