La sarriette des montagnes est un sous-arbrisseau vivace qui pousse naturellement en basse montagne ainsi que dans les lieux arides du Midi de la France. En tant qu'aromatique, elle accompagne la cuisine provençale où elle est souvent connue sous le nom de Pebre d'aï ou Poivre d'âne à cause de sa saveur fortement piquante, mais elle peut aussi se faire appeler Herbe aux haricots (Bohnenkraut, en allemand).

Ce sont les fleurs et les feuilles qui sont très appréciées pour leur capacité à parfumer les sauces tomates, les tommes de chèvres, et surtout les grillades, ainsi que les fèves et haricots dont elle facilite la digestion en évitant les flatulences, fréquemment mises en cause dans la consommation des légumineuses.

Les fleurs attirent abeilles et bourdons.

La sarriette est ainsi dotée de propriétés médicinales puisqu’elle est carminative, elle aide à soigner les troubles digestifs et douleurs gastriques. L'huile essentielle de sarriette, très caustique, mélangée avec une huile végétale s'avère être un puissant anti-infectieux utilisé pour les infections des voies respiratoires, des voies urinaires et intestinales. L'essence aromatique de la sarriette est riche en carvacrol et parfois en thymol.

Type : aromatique vivace

Origine : Europe méridionale

Couleur : fleurs blanches, rosées

Semis : oui

Bouture : oui

Plantation : mars-avril ou octobre

Floraison : juillet à septembre

Hauteur : entre 10 et 40 cm

Sol et exposition idéals pour planter de la sarriette au jardin potager

La sarriette se plait dans un sol léger, voire pauvre, caillouteux, sableux et bien drainé. Elle a, par contre, besoin d’une exposition chaude et ensoleillée.

Date de semis, de bouturage et de plantation de la sarriette

Le semis de sarriette se pratique en mars-avril, en caissettes, sous abri ; les plantules seront transplantées en godets lorsqu'elles auront 4 feuilles puis les pieds seront mis en place à 25 cm d'écart, à l'automne ou au printemps suivant après avoir hiverné sous châssis froid. Les graines doivent être très légèrement recouvertes de terre, qui sera ensuite tassée.

Les boutures aoûtées s'enracinent assez bien mais vous pouvez aussi diviser des touffes au printemps ou à l'automne qui sont également les deux saisons propices à la plantation.

Conseils d’entretien et de culture de la sarriette

Un binage et un sarclage réguliers sont nécessaires. Avant l'hiver, couper le pied à une dizaine de centimètres. Un paillage peut être utile par temps trop froid.

Seule la sarriette des jardins aura besoin d'arrosages pour rester tendre ; la sarriette des montagnes n'en demandera pas.

Récolte, conservation et utilisation de la sarriette

La récolte de sarriette se fait au fur et à mesure des besoins mais pour la conserver, coupez les tiges au printemps, au début de la floraison, puis faites les sécher à l'ombre avant de les stocker en boite hermétique.

En cuisine, la sarriette a les mêmes usages que les "Herbes de Provence" avec la particularité qu'elle est plus piquante et plus amère que le thym et l'origan. Sur le plan médicinal, elle se consomme en infusion et s'utilise aussi sous forme d'huile essentielle.

Maladies, nuisibles et parasites de la sarriette

Les limaces éventuellement peuvent grignoter les jeunes pieds.

Emplacement et association favorable de la sarriette

La sarriette peut être cultivée en bordure ou en rocaille où elle joue le rôle de plante ornementale et aromatique. Sur un balcon, elle croît généralement très bien dans un pot d’environ 15 cm de profondeur (au minimum).

Variétés conseillées de sarriette pour une plantation au jardin

La sariette sauvage Satujera montana est vivace et rustique (-17°C), très appréciée pour son goût épicé, a contrario de la sarriette annuelle Satujera hortensis à la saveur moins prononcée mais qui offre les mêmes propriétés en cuisine et médicinales.

Culture de la sarriette:

La sarriette commune aime le plein soleil un sol neutre et ordinaire mais bien drainé. Elle fera sensation dans votre potager, vos bordures ou bien même vos rocailles.

Semis :

De mars à mai à chaud (18°C) en mini-serre, en caissette ou en pot dans un terreau de semis de qualité. Vous pouvez également les semer dans des pastilles coco. Il est également très important de bien étiqueter les semis.

Vous pouvez semez la sarriette en pépinière ou en place d’avril à juin en espaçant les rangs de +-40cm. Recouvrez très légèrement les graines, tassez et arrosez en pluie.

Les plants seront repiqués lorsqu'ils auront 3 à 4 feuilles ou alors, vous éclaircirez le semis en place.

Entretien de la sarriette :

La sarriette commune ne nécessite aucun entretien particulier. Enlever les plantes adventices (mauvaises herbes) et arrosez si la terre est très sèche.

La récolte se fait l'été jusqu'à l'automne. Après, faites sécher les feuilles à l'abri et à l'ombre avant de les mettre dans un récipient hermétique.

Sarriette des montagnes, Satureja montana

4,00 CHFPrix