(Verbena bonariensis)

__

sachet de 30 graines

En Europe, la verveine de Buenos-Aires, plus rustique qu’on ne pourrait s’y attendre, est très intéressante pour fleurir les massifs secs et pauvres. Elle permet aussi de structurer et de colorer les massifs de graminées. Verbena bonariensis est également extraordinaire dans les mixed-borders où distribuée régulièrement entre d’autres vivaces plus imposantes, elle apporte unité et finesse.

Verbena bonariensis est une plante vivace qui vit peu de temps, on peut presque la considérer comme bisannuelle. Heureusement, sa propension à produire de nombreux semis spontanés nous permet de la conserver facilement année après année.

1m à 1m 50, rarement 2m en sol plus riche.

La floraison dure de juillet à novembre. Leur couleur lilas violacée est lumineuse, devenant presque fluorescence quand le soleil se couche.

Mellifère, la verveine de Buenos-Aires attirent un grand nombre d’insectes, dont les papillons, elle est bénéfique pour favoriser la biodiversité au jardin. Elle produit un grand nombre de graines.

Cultiver la Verbena bonariensis

Verbena bonariensis se plait dans une terre rocailleuse, sèche et pauvre, bien que tolérante sur la nature du sol. C’est pourquoi elle adore se ressemer d’ailleurs dans les graviers des chemins, dans les bordures ou interstices. Elle préfère une exposition ensoleillée au minimum la moitié de la journée.

En sol trop riche, plus frais, ou trop à l’ombre, Verbena bonariensis aura tendance à devenir très haute, plus fragile à l’oïdium, et moins rustique. Mais elle pourra faire son office le temps d’une saison.

La verveine de Buenos-Aires est capable de résister à des températures qui descendent jusqu’à -10°C. Si elle résiste à l’hiver, elle donne une plante encore plus imposante, et plus précoce l’année suivante. Il vous faudra juste rabattre les anciennes tiges au printemps. Elle survit rarement une troisième année.

Les graines germent au printemps, leur croissance très rapide permet de reconnaitre cette espèce facilement. Heureusement les semis spontanés sont faciles à transplanter s’ils ne sont pas là où devraient être.

La verveine bonariensis apprécie un sol frais mais jamais détrempé. La première année, arrosez régulièrement mais sans excès. Si vous les cultivez en pot, apportez-leur un engrais pour plantes fleuries toutes les 2 semaines.

Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure, la floraison n’en sera que plus abondante. En automne, recouper les plantes à 10 cm de hauteur.

La verveine bonariensis est moyennement rustique, bien qu’elle supporte des gelées jusque -10°C. Dans les régions froides, n’hésitez pas à la pailler (protéger) durant l’hiver.

Multiplier la verveine de Buenos-Aires

Les graines ont une brève durée de vie et doivent être semées les plus fraiches possibles. Le semis direct est possible en automne, elles germeront généralement au printemps. Il vaut mieux éviter de sarcler là où on veut qu’elles repoussent et attendre de reconnaitre les plantules avant de désherber.

Au printemps, des semis en godet, sous châssis clair, permettent de hâter la croissance et d’obtenir une floraison plus précoce. Les graines, une fois semées, doivent subir du froid entre -4 et 4 °C durant 6 semaines avant de germer à 20 °C.

Semis :

De mars à avril à chaud (18°) en mini-serre, en caissette ou en pot dans un terreau de semis de qualité. Gardez humide jusqu’à la levée ensuite maintenez humide.

D’avril à juillet (en fonction du climat et de la région) en pleine terre dans un sol bien préparé. Emiettez la terre et si nécessaire, mélangez-y du terreau, un compost bien décomposé ou tout autre amendement. Pensez à semer léger.

graines de Verveine de Buenos-Aires

4,00 CHFPrix