en pot de diamètre 12 cm

 

Distances de plantation : 50x50 cm 4/m2

 

Excellente variété de haut rendement au fruit vert-foncé et à peau lisse. Récoltes régulières.

 

C’est un concombre rustique destiné à la culture de plein champ mais qui réussit également très bien sous abri.

Variété de très bonne qualité gustative qui produit des fruits demi-longs, légèrement épineux, pouvant atteindre 35 cm de long.

 

Plantation après les derniers gels aux environs du 20 mai.

concombre Tania

4,00 CHFPrix
  • Généralités Concombres

     

    Famille : Cucurbitacées

     

    Les concombres apprécient le compost mûr, les sols légers, meubles, frais et riches en humus.

    Pour conserver l’humidité du sol, il est conseillé de pailler.

     

    Ils aiment les expositions ensoleillées et les températures comprises entre 18 et 22°. Ce sont des légumes assez gourmands en eau qu’il faut arroser régulièrement.

     

    Ils apprécient la compagnie du maïs sucré qui leurs offre ombrage.

     

    Le concombre est rafraîchissant, peu calorique, il se déguste en salade composée ou seul, avec par exemple, une sauce à base de yaourt, de citron et d’aneth.

    Culture :Plante grimpante ou rampante qu’il est préférable de palisser afin d’éviter toute humidité sur les fruits.

    Une végétation continue et régulière assure des fruits de qualité.

    Éviter de laisser porter plus de quatre fruits par plant au même moment pour les variétés “d’autrefois“ anciennes et rustiques.

    Le concombre ne pousse correctement qu’à une température supérieure à 12°C.

    Sachez que si vos concombres sont arrosés régulièrement ils n’en seront que moins amers.

    La croissance des fruits est rapide : procédez à cueillette régulière afin de permettre une remontée constante de la floraison.

     

    Attention, afin de limiter la transmission de maladies éventuelles (champignons, etc.) ne manipulez pas les plantes si le feuillage est mouillé.


     

    Récolte : la récolte des concombres s’effectue lorsqu’ils ont atteint leur taille définitive, avant que leur couleur ne vire au jaune. Pensez à effectuer une récolte régulière, tous les deux jours, afin d’encourager la formation de nouveaux fruits.


    Astuce : comme toutes les cucurbitacées, le concombre peut être sujet à l’oïdium : feutrage blanc apparaît alors sur le feuillage. Il convient d’éliminer les feuilles trop atteintes et d’effectuer une pulvérisation avec du lait écrémé, dilué à 10 à 20 % dans de l’eau de pluie. À titre préventif, évitez d’arroser le feuillage et pensez à bien ventiler votre serre si la culture a lieu sous abri. Une pulvérisation de décoction de prêle peut également être effectuée afin de renforcer la résistance du feuillage.

    Maladies et ravageurs principaux

    Phomopsis, fusariose, pourriture du collet, oïdium, botrytis, sclérotinia, mildiou, pourriture noire, pseudomonas (bactérie), pucerons, noctuelles, acariens, aleurodes, mouches mineuses, thrips.

     

    Conservation : les concombres se conservent plusieurs jours au réfrigérateur. Pour profiter plus longtemps de votre récolte, vous pouvez également les conserver en bocaux par lactofermentation ou encore au vinaigre.

    Il existe deux grands types de concombres : les variétés « à forcer » qui sont destinées à la culture sous abri et ceux qui sont adaptés à une culture en pleine terre. Ils peuvent être lisses ou épineux, longs ou demi-longs. À côté de ces variétés classiques, on trouve également des concombres plus « exotiques » comme le Concombre du Kenya ou le Concombre Serpent, ils sont généralement plus exigeants en chaleur.